votre plus beau visage n'est pas forcément le plus intéressant.

votre plus beau visage n'est pas forcément le plus intéressant.

© Peter Billard

© Peter Billard

 

On est en 2013, à Chicago. Shannon Cason approche ses lèvres d'un micro et raconte son histoire. 

C'est l'histoire d'un type qui a des diplômes, un job dans un banque et pour qui tout va bien. Enfin presque: il adore jouer. 

Sur un coup de folie, il vole 50'000 dollars à son employeur, les cache dans son slip et file au casino. 

La somme s'évapore rapidement sur les tables feutrées. Alors, en tâtant ses poches vides comme un regarde de poisson rouge, Shannon Cason réalise brusquement ce qui vient d'arriver. 

Il vient de trahir sa mère, sa famille, ses collègues. Sa vie est probablement foutue. Il est prêt pour la prison. 

Peut-être est-ce le moment de se jeter sous une voiture? 

Il hésite un moment, puis se livre à la police. 

Je vous laisse faire le calcul avec 50'000 dollars. 

Je vous laisse faire le calcul avec 50'000 dollars. 

Il a de la chance. Son employeur opte pour la clémence et Shannon Cason passe plusieurs années en liberté surveillée. De petit boulots en petit boulots, il finit par rembourser ses dettes et reconstruire sa vie. 

Sa voix se tait dans le micro. Le public du théâtre se lève d'un bloc pour l'applaudir: un loser qui a planqué 50'000$ dans son slip pour avoir les moyens de détruire sa vie en un heure. 

Encore mieux:

en racontant cette histoire, Shannon Cason vient de remporter l'un des concours de storytelling les plus connus aux Etats-Unis. Sa carrière est lancée.

La preuve que la carrière de Shannon Cason est sur de bons rails.  

La preuve que la carrière de Shannon Cason est sur de bons rails.  

Des années plus tard, après avoir raconté des centaines d'autres histoires dans tout le pays, Shannon Cason donne une conférence. 

Il constate une chose: de toutes les histoires, celles qui ont le mieux fonctionné sont celles où il s'est montré honnêtement, avec tous ses défauts. 

Il conclut: l'honnêteté paie. Elle parle aux gens. C'est elle qui rend les histoires passionnantes. Personne ne veut passer une heure à écouter une personne qui raconte à quel point elle est la meilleure. 

Ce constat vaut aussi pour la publicité. 

La plupart des marques passent leur temps à se montrer lisses, parfaites, à nier leurs défauts et à se prétendre extraordinaires. 

Imaginez qu'une personne se comporte ainsi. L'horreur.

L’honnêteté est le meilleur moyen de ne pas décevoir. Et décevoir est la pire chose qu'une marque puisse faire.

Un client que l'on serait incapable de satisfaire, mieux vaut l'envoyer chez la concurrence que le décevoir. 

L'honnêteté est un atout. C'est gagner la confiance de son interlocuteur. C'est montrer que l'on a assez de forces pour assumer ses faiblesses. 

C'est ne pas être un restaurant qui prétend réussir 200 plats à la perfection.

C'est avoir une singularité. Une originalité dans un monde lisse. Une histoire différente à raconter. 

L'honnêteté paie. Mieux: elle vous donne du crédit. 

Et elle est à l'origine de campagnes qui ont fait le tour du monde. 

Une bière dont la principale qualité n'est pas le goût, mais de vous éviter un mal de crâne le lendemain. 

Une bière dont la principale qualité n'est pas le goût, mais de vous éviter un mal de crâne le lendemain. 

La célèbre campagne d'AVIS. Nous sommes les N°2, nous sommes obligés de travailler plus. 

La célèbre campagne d'AVIS. Nous sommes les N°2, nous sommes obligés de travailler plus. 

C'est pas cher. Et vous avez ce que vous payez.  

C'est pas cher. Et vous avez ce que vous payez.  

La campagne No Bollocks de Newsacle Ale. 

La campagne No Bollocks de Newsacle Ale. 

 

Suivez l'agence cavalcade sur Facebook pour ne rien manquer de ce blog!

 

vous n'avez jamais entendu  mes chansons préférées de Bowie.

vous n'avez jamais entendu mes chansons préférées de Bowie.

pour qu'on vous entende, parlez moins fort.

pour qu'on vous entende, parlez moins fort.