comment faire un grand discours sans dire grand chose.

comment faire un grand discours sans dire grand chose.

On imagine que pour faire un grand discours, il faut bien parler. 

Et bien pas forcément.

À la fin des années 60, un petit homme barbu atterrit au Canada. 

Son nom était imprononçable et il se décida à choisir un pseudonyme plus pratique: Yogi Bhajan.

C'est que l'homme était un maître de yoga venu du Punjab, venu pour implanter son interprétation de la discipline au Canada. 

À l'époque, le yoga était à la mode. LIFE magazine avait photographié Marylin Monroe en adepte 10 ans plus tôt. Les hippies s'y mettaient. 

Mais ce n'était pas encore le sport des actrices aux collants fluorescents. Nike et Adidas n'en avaient pas fait leur business.

La pratique suscitait néanmoins une grande curiosité et Yogi Bhajan entendait bien profiter. 

Une partie de jambes en l'air entre yogis, durant les années 60. 

Une partie de jambes en l'air entre yogis, durant les années 60. 

Notre homme fut un jour invité à une conférence regroupant les employés d'une grande entreprise. 

On lui demanda d’expliquer le yoga.

La tâche n’était pas aisée.

Imaginez avoir à expliquer la beauté du football à des personnes qui n'ont jamais vu un ballon.

Tranquillement, le gourou en herbe se leva et déclara que le yoga était l'art de savoir se connecter et se déconnecter à tout moment.

Puis il se coucha sur la table et dormit durant 20 minutes, sous le regard médusé de son public. 

Le yoga de Yogi Bhajan devait avoir une certaine efficacité, puisque cet homme arrivé à 40 ans sur le continent américain eut l'énergie de créer un mouvement mondial, une entreprise de sécurité et la marque de thé Yogi Tea, vendue à la Coop. 

Le yoga de Yogi Bhajan devait avoir une certaine efficacité, puisque cet homme arrivé à 40 ans sur le continent américain eut l'énergie de créer un mouvement mondial, une entreprise de sécurité et la marque de thé Yogi Tea, vendue à la Coop. 

Durant cette conférence, notre homme ne fit pratiquement que dormir.

On peut pourtant difficilement imaginer démonstration plus parlante.

Surtout face à un comité de business man stressés par leur travail et souffrant peut-être d'insomnies. 

Mieux encore, le caractère insolite de la démonstration lui assura une publicité bien au-delà de son public du jour. 

C'était l'un de ces événements dont on parle à ses amis. 

D'autant qu'aucune prise de notes n'était nécessaire pour en relater le contenu.

Les recettes du buzz avant l'heure. 

Tout cela sans prononcer un mot. 

En faisant simplement preuve de courage et de créativité. 

Parfois, pour parler de choses compliquées, il ne faut pas forcément dire des choses compliquées.

Se contenter d'en dire un petit peu et de donner envie d'en savoir plus. 

 

N'hésitez pas à partager cet article. 

Et pour suivre toutes nos aventures, likez la page Facebook de l'agence de publicité cavalcade!

 

 

 

 

 

 

comment faire passer un cagibi pour un palace.

comment faire passer un cagibi pour un palace.

le soleil revient. à fond!

le soleil revient. à fond!

0