personne ne devrait être parfait.

personne ne devrait être parfait.

J’adore les cafés.

Durant mon année sabbatique j’ai dû m'asseoir dans 60 cafés différents en Amérique du Nord et en Grande-Bretagne.

Avec toujours le même plaisir.

Se nourrir de lecture et d'espressos (Jungho Lee)

Se nourrir de lecture et d'espressos (Jungho Lee)

 

J'aime y passer des heures, entendre des cuillères frapper des tasses inconnues autour de moi. 

J'aime aussi me perdre dans un brouillard rêveur avec un livre dans les mains, pendant que des voix se glissent entre les tables. 

J'aime encore lever les yeux et découvrir que mes voisins ont changé sans que je m'en sois aperçu.  

Alors quand un nouveau « super café » a ouvert dans mon quartier, je me suis dépêché d'aller voir.

Et je n’ai pas aimé.

Pourquoi ?

Parce que les tables étaient belles. Parce que la carte était superbe. Parce que la décoration d’intérieur était parfaitement pensée.

J’en passe et des meilleures.

Je n’ai rien contre les décorateurs.

Mais ils font souvent beaucoup trop bien leur boulot.

Un café est un endroit qui vit par son authenticité.

Et quand un décorateur professionnel a conçu son intérieur, cela se voit tout de suite.

Tout est beau, bien imaginé et bien senti.

Aucune craquelure, aucune incohérence, rien ne me permet d’imaginer l’aventure humaine que représente cet endroit.    

Comme avec un produit tel que le vin et le whisky, je veux déceler l’humain dans un café ou un restaurant. 

Méfiez-vous, boire trop de café peut nuire à votre dentition. 

Méfiez-vous, boire trop de café peut nuire à votre dentition. 

Je veux que le temps ait gravé son nom sur les tables. 

La toute première agence où j'ai travaillé avait pour client un club de vin.

Sa tâche consistait à parcourir l’Europe à la recherche de vignerons d'exception. 

Une revue était publiée et racontait ces périples. Les vins découverts étaient ensuite vendus aux membres.

Le club existait depuis plus de 50 ans.

Il connaissait un certain succès, mais sa revue était réalisée à l’interne, assez maladroitement.

Les alignements n'étaient pas parfaits, la mise en page vieillotte.

II semblait donc logique de professionnaliser l'aspect de cette revue et de la rendre plus belle.

Notre graphiste s’était donc attelé à la tâche. Le résultat était superbe.

Il n'eut toutefois pas le résultat escompté. 

Les clients du Club se montrèrent réticents. Ils avaient l'impression que leur club était devenu une entreprise comme une autre.

Une entreprise qui fait du marketing et qui cherche avant tout à gagner de l'argent. 

Là j’ai réalisé une chose : la perfection peut être une erreur.

Et qu’au contraire l’erreur est parfois nécessaire. Parce qu’elle est synonyme de vie.

(sauf si nous vendons par exemple des voitures, auquel cas l'imperfection peut se révéler inquiétante) 

Les Japonais ont d’ailleurs un terme et une esthétique dédiés à la beauté de l’imperfection : le wabi-sabi.

Ce bol n'a pas eu de bol. Et c'est justement le fait de souligner ses cassures qui le rend beau. 

Ce bol n'a pas eu de bol. Et c'est justement le fait de souligner ses cassures qui le rend beau. 

L’imperfection raconte une histoire.

Et il n’y a rien de mieux qu’une marque qui nous raconte une histoire.

Nos visages sont d'ailleurs imparfaits et asymétriques, 

Oui, mais comment créer l’imperfection ?

L’authenticité ne s’invente pas. 

On ne peut pas créer volontairement de l'histoire et des erreurs.

Tout comme on ne peut pas se chatouiller soi-même. 

( selon une étude, les schizophrènes sont les seules humains à être capables de se chatouiller) 

Il ne suffit pas de faire des trous dans son jean pour avoir un jean qui a vécu.

Il n'y a qu'à regarder une étiquette de vin du Nouveau Monde. Ce sont de loin les plus belles.

Mais il manque quelque chose. Elles auraient pu être créés pour de nombreux autres produits. 

 

Une belle étiquette. Qui aurait aussi pu être une étiquette de bière, de marque de thé ou de coca alternatif. 

Une belle étiquette. Qui aurait aussi pu être une étiquette de bière, de marque de thé ou de coca alternatif. 

L'authenticité vient avec le temps, l'expérience et la passion. 

C'est notre métier de la protéger et de l'entretenir quand elle rencontre notre chemin.

Au lieu d'arrondir les angles et d'effacer les imperfections.  

 

Cet article vous a plu? Ne le laissez pas tomber dans les terribles archives du web où errent de vieilles vidéos de chats, partagez-le:  

Vous pouvez aussi liker notre page Facebook pour suivre nos aventures. 

votre marque n'est pas un héros.

votre marque n'est pas un héros.

pourquoi votre collègue ne comprend pas que son idée est nulle.

pourquoi votre collègue ne comprend pas que son idée est nulle.